28 mars 2008

C'est l'hiveeer que le diable l'emporte

Mes amiiis allumons un grand feu!

Voilà qui est chose faite! Après le désormais mondialement célèbrissime barbuk de notre ami Charlot les pattes dans 70cm de neige (selon nos sources, les ventes auraient triplé depuis la parution de cette photo choc!), revenons-en au bon goût des choses simples comme dirait Mme Herta, trêve d'artifices laissons les joies des virils veaux d'acier crameurs de merguez à 800$ aux hyporembourrés du slibard et allumons quelques jolies brindillettes innocentes.

C'est donc à l'occasion de notre week end sociabilisation que nous avons eu le privilège de nous faire cuire les moufles avec pas moins de 6 autres personnes dans notre entourage immédiat!!! (Un record depuis notre précédente sortie en pleine civilisation. C'était début février 2008)

feurafcindy

jo_et_tructroisourschaudbis


Eh oui, rappelons que Val-d'Or (et même Val-Hiberne) est tellement perdu dans le fin fion du trou du cul du monde, que même le réchauffement climatique ne s'aventure pas jusque là...donc trouver des potes ici, c'est comme tenter de cueillir des tulipes en janvier.

BON on aurait ptête aussi pu essayer de pas tomber sur les seuls Dérangeos de la région qui trippent à cramer des buches la nuit par - 20°C quand il neige, vente, et qu'à 3m de là y a un bon poêle qui nous tend les flammes... (et vas y qu'on butinait le feu plus goulument qu'un troupeau de mouches d'vant un beau bronze tout chaud!!!)

Mais en même temps...ce n'était rien qu'un feu de joie mais il nous avait chauffé le corps...etc.

Enfin TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN: finalement le choc culturel paf on l'crisse aux poubelles quand tout le monde se retrouve sur des principes planétaires basiques: la fondue au chocolat, y a qu'ça de vrai.

grossebouffondue

ouaisdesamis

On continue dans la lancée avec le brunch carlosesque du lendemain (et on a toujours autant d'amis! Plus Charles! youpi! On va bientôt pouvoir en revendre si ça continue)


Suivi d'une balade CANADESQUE sur la rivière gelée.

buissonbaladedubuissonmoigan

sauvagescindytuquerugby

roseaux2


Puis départ pour La Sarre, petit bledos situé à quelques deux heures de notre trou. Objectif: assister au Festival des Langues Sales, et bien sûr, petites lèches que nous sommes, venir acclamer et encenser Jonathan notre maître de stage qui fait le show avec deux de ses alcoolytes. En même temps il a menacé de nous virer si on venait pas..

obe
Premier groupe plus que décalé mais bien marrant (2 guitares, 1 basse, 1 mandoline et un banjo qui reprennent les béruriers, Vulgaires Machins, Nirvana, RHCP, Mickael Jackson...i sont fous ces québecois!!!) ce qui nous rappelle tristement une fois de plus que toute personne sensée ne peut survivre en ces conditions thermiques démoniaques (les flammes de l'enfer en moins) et qu'il est véritablement nécessaire d'AVOIR UN GRAIN pour passer l'hiver icitte.

blackbillys

Puis nous assistons ENFIN à l'arrivée DU groupe PHARE! Les VARMOUSSEUX! YOUHOUUUUU!!! (jreste en mode groupie au cas où Maîîîître traînerait ses yeux par icitte) 

languessales2languessales

La culture traditionnelle de l'Abitibi est à l'honneur ce soir ! (pour toute question sur la relation banjo-culture traditionnelle abitibienne, merci de se référer aux paragraphes précédents sur les inévitables et malencontreuses séquelles des basses températures sur les cortex abitibiens...)
Nos grandissimes Varmousseux nous ont donc fait une belle démonstration de braillage traditionnel, accompagnés de guitares, accordéon, violon, flûtes, mais aussi guimbardes et truc marrant avec la scie dont on ne se souvient jamais du nom mais qui est classe à placer dans un dîner mondain. (photo du milieu)

loversciefrancois

jonathan

Voilà, c'est ça mon maître de stage. Cette photo sera peut-être la dernière publiée de ma vie (l'abitibien est très susceptible de nature...)

Merci de prévenir les autorités en cas d'absence de nouvelles sur ce blog dans les semaines à venir (vous avez jusqu'à fin avril, le temps que la neige fonde - pour pouvoir retrouver mes restes!)


Hasta l'Abitibista, baby.

Posté par Raphounette à 02:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est l'hiveeer que le diable l'emporte

    Val-Hiberne, tu as été la chercher loin celle-la !
    Sinon j'espère que ton maitre de stage va t'initier à la musique abitibienne, que tu nous fasses une belle demonstration à la rentrée...

    Posté par Cécile, 31 mars 2008 à 12:03 | | Répondre
  • Ah bi ti bien toi!

    Ouah, mais tu dois avoir un point de côté au cerveau après avoir réussi à sortir autant de jeux de mots en un article! Chrisss j'en suis tout bluffé!
    L'article suivant est paru, donc tu as survécu aux colères abitibiennes, on est rassuré!

    Posté par Martin, 08 avril 2008 à 17:38 | | Répondre
Nouveau commentaire